Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Envoyer moins de déchets à l’incinérateur… et faire baisser en conséquence la facture des Wallons en matière de déchets, c’est l’ambition de Carlo Di Antonio. Le ministre de l’Environnement veut pousser plus loin les collectes sélectives et demande aux Wallon(ne)s d’accorder toute leur attention aux déchets organiques.

Exclusif : un sac poubelle spécial pour trier les restes de vos repas

Carlo Di Antonio est un ministre heureux quand il examine le traitement des déchets en Wallonie ?

On est dans la bonne moyenne, mais si on peut imiter les 50 communes les plus performantes, on sera au top. Dans ma commune de Dour, j’ai modifié en 5 ans toute la stratégie en matière de déchets et on est passé d’une moyenne de 200 kilos annuels par habitant à 80 kilos.

Comment expliquer ces disparités énormes entre communes ?

La vitalité des communes est un élément. Certaines sont aussi mieux équipées. Il y a encore des localités qui doivent gérer tout l’aspect touristique et des différences entre les villes et les villages, ces derniers ayant, par exemple, une plus grande tradition de compostage.

C’est quoi votre « obsession » en matière de traitement des déchets ?

Poursuivre le tri une étape plus loin en séparant les déchets organiques du reste. Tout ce qui pourrit peut alimenter les centres de compostage et de biométhanisation au lieu de se retrouver à l’incinérateur. On pourrait ainsi baisser sensiblement la facture des ménages… 

Tag(s) : #Notre Planète
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :